Maladies et Ravageurs



 

Il n'existe pas de rosier totalement résistant aux maladies cryptogamiques et aux insectes. Bien sûr, certaines variétés sont moins sensibles que d'autres et il est préférable de faire le bon choix avant la plantation.
Cependant il est important de bien connaître certaines maladies ou ravageurs pour conserver l'état sanitaire des plantations de rosier.

Maladies
    Les principales maladies

· Trois grandes maladies cryptogamiques à connaître :

  Oïdium ou Blanc 

Forme un feutrage blanchâtre, d'aspect farineux, sur les feuilles, les jeunes rameaux, les pédoncules et même parfois sur les fleurs. Provoque une déformation des feuilles.
Favorisée par la chaleur, cette affection apparaît depuis le milieu du printemps jusqu'à la fin de l'été.
 
  Rouille (Phragmidi

Petites taches jaunâtres à la face supérieure des feuilles correspondant à des pustules orangées ou brunes à la face inférieure.
Comme la précédente, cette maladie provoque une chute prématurée des feuilles atteintes et apparaît à la faveur d'un temps pluveux.
 
  Maladie des tâches noires 

Tâches noirâtres circulaires sur les feuilles. Les feuilles atteintes jaunissent puis tombent prématurément. Cette maladie apparaît à partir de l'été et est favorisée par temps pluvieux.
      Maladies secondaires
 
Pourriture grise 

Pourriture brune accompagnée d'un feutrage grisâtre, principalement sur les boutons floraux et les fleurs ( les boutons font la canne). Apparition
parfois sur les fleurs de petites taches brunes, la "picote" rendant les fleurs impropres à la commercialisation. Cette maladie est favorisée par une forte humidité et une température tiède.
 
Mildiou 

Des taches brun clair à reflet violacé maculent la face inférieure des feuilles atteintes; à la face inférieure des feuilles, présence d'un feutrage blanchatre. Le flétrissement des tissus aboutit à la chute des feuilles. La maladie bénigne en plein air, est importante en culture en serre et est favorisée par une humidité élevée et une température de 10 à 20°C.
 
Chancre 

Flétrissement du feuillage, et présence de ponctuations noires aboutissant au brunissement de l'écorce des rameaux atteints. Des mesures prophylactiques (destruction des rosiers, taille par temps sec, désinfection des plaies sont recommandées.
    Lutte contre les maladies
Elle doit être essentiellement préventive, donc commencée avant l'apparition des symptômes des maladies, dès la mi avril. Les
applications de produits Fongicides doivent ensuite être renouvelées régulièrement tous les 10 jours jusqu'à la fin Septembre.



Ravageurs principaux

Divers insectes et acariens se montrent fréquemment très nuisibles aux rosiers. Il est nécessaire de les reconnaître et de les combattre dès
qu'ils apparaissent. 

  Pucerons verts 
Insectes piqueurs suceurs groupés en colonies à l'extrémité des jeunes pousses et sur le boutons floraux. En suçant la sève, ils affaiblissent les rosiers.
Les pucerons sécrètent souvent un miellat, sur lequel se développe un champignon, la fumagine, qui recouvre les organes chlorophylliens des rosiers d'une suie noire caractéristique.

Lutte : 

 
 
  Araignées rouges
Très petits acariens, à peine visibles à l'oeil nu, se développant sur la face inférieure des feuilles. Par leurs piqûres, ils provoquent une décoloration caractéristique. Les feuilles deviennent grisâtres ou jaunâtre, puis se dessèchent. La végétation s'arrête. Le développement de ces acariens est favorisé par un temps chaud et sec.

Lutte :


 

 

 

© Roses de Paris - 2018